33(0)6 22 70 81 74 │ Adresse : IFFS – 24 Rue de l’Opéra, 13100 Aix-en-Provence iffs@orange.fr

Un enfant victime d’un abus sexuel est une victime ! Et en aucun cas responsable de ce qui lui est arrivé ! Même s’il a eu du plaisir.


Une effraction !

Il lui a été volé ce qu’il avait de plus précieux : son innocence et son intimité. Les connexions neuronales en construction sont perturbées, voire rompues. Comment retrouver un chemin sain ?

À une demande d’amour, naturelle et spontanée, cet enfant a reçu une réponse sexuelle !!! C’est une effraction dans son corps et dans sa psyché totalement ingérable. Amour, haine et terreur sont ainsi indissociablement mêlés dans le corps, dans l’être. L’enfant a été envahi par la génitalité de l’adulte alors qu’il est en totale incapacité de donner son consentement. Comment le pourrait-il ? Il n’a aucune idée de ce qui se passe. C’est tellement insupportable et intolérable que, souvent, il oubliera ce traumatisme mais cela imprégnera toute sa vie, tous ses jeux, tous ses besoins, toutes ses relations.


Des conséquences graves

L’horreur de ces événements a des conséquences graves sur le développement psychoaffectif et sexuel de la personne. Confusion, problématique de place, désappropriation corporelle, destruction de l’imaginaire érotique, enfermement, solitude, silence, anorexie, boulimie, dépression, suicide. C’est toute une vie qui est détruite à sa source et au cœur de l’être.
L’inceste, l’abus sexuel, le viol sont bien plus fréquents que l’on n’ose l’imaginer. Et si aujourd’hui cela semble être une réalité reconnue, elle l’est parce qu’on en parle et que des lois ont été créées pour condamner ces violences. Mais cela existe depuis toujours. Les enfants et les femmes ont toujours été victimes de violence sexuelle. C’est la médiatisation de ces crimes et délits qui a amené le législateur à promouvoir des lois. Et si la condamnation de ces actes est réelle, elle est encore trop rare.

Extrait de « Sexualité féminine : vers une intimité épanouie » Carlotta Munier aux éditions du Souffle d’Or