33(0)6 22 70 81 74 │ Adresse : IFFS – 24 Rue de l’Opéra, 13100 Aix-en-Provence iffs@orange.fr

Il n’est pas rare que nombre de psychothérapeutes, psychopraticiens et autres professionnels en relation d’aide évitent la question de la sexualité dans leur pratique. Or, la question sexuelle semble omniprésente. En effet l’être humain, en matière de sexualité, est confronté à un paradoxe et une contrainte existentielle. La sexualité pour l’humain est fondamentale.

Contexte et champ thérapeutique

La sexualité, ses troubles et difficultés peut être une clé d’entrée en thérapie. Le propos de cette formation n’est pas d’apporter des éléments afin de devenir sexothérapeute, mais :

  • d’une part d’accompagner des psychopraticiens et prychothérapeutes à élargir leur champ thérapeutique afin de pouvoir accueillir leurs patients dans leur entièreté (y compris dans la dimension de la sexualité) ;
  • d’autre part, si l’on considère le trouble comme un symptôme — l’arbre —, d’envisager un point de vue plus global, à savoir : l’arbre et la forêt, l’arbre dans la forêt, et la forêt dans le monde ; la fonction du symptôme dans l’organisation de la personne en relation avec son environnement.

Cette formation s’adresse donc à des praticiens et thérapeutes, œuvrant à partir d’une posture holistique intégrant les dimensions corporelle, émotionnelle, relationnelle, sociale et spirituelle, qui sont alors considérées comme indissociables chez l’être humain.

Objectif de la formation

  • accueillir, regarder et comprendre ce qui se passe quand la sexualité surgit dans l’espace thérapeutique,
  • accompagner au mieux les patients lorsque ils témoignent d’une difficulté, d’une souffrance en lien avec ce terrain souvent sensible pour aux-même comme pour le thérapeute,
  • gérer l’impact que cette question peut susciter chez le thérapeute, l’aider à le métaboliser et le ramener dans le champ thérapeutique,
  • acquérir des connaissances sur les fondamentaux de la sexualité humaines pour les rendre plus familiers de la matière et « crédibles » auprès de leurs patients.

En substance, comment rendre simple et fluide cette dimension essentielle et intime pour le thérapeute comme pour le patient.

Lors de la dernière session, tous les stagiaires ayant demandé une prise en charge par leur OPCA leur été accordé à hauteur de 97 à 100%

A qui s’adresse la formation et quels sont les critères d’admission ?

Ce stage s’adresse aux psychopraticiens, psychothérapeutes, psychologues cliniciens, professionnels de la relation d’aide, en activité depuis au moins deux ans dans leur propre clinique.